Comment bien choisir sa crème solaire pour l’été ?

par | 9 Juil 2022 | Écologie, Ma transition écologique, Tourisme durable

Chaque année la même question : Est-ce que tu as de la crème solaire ? Et comme le choix de sa crème solaire est très important il me tient vraiment à cœur de vous parler de ce sujet.

Alors comment bien choisir sa crème solaire ? Pourquoi cette question ? Parce que la crème solaire est en partie responsable de la pollution des mers et océans. Alors oui, même si vous partez à la montagne il est important de bien choisir sa crème solaire pour vous protéger et protéger vos enfants.

Comment bien choisir sa crème solaire ? Il est important de répondre à cette question pour deux raisons : protéger l’environnement et protéger notre santé. Alors aujourd’hui, je me transforme en chercheuse et je vous partage tout ce que j’ai pu trouver à ce sujet.

Pourquoi bien choisir sa crème solaire ?

Notre santé

Les produits chimiques présents dans les crèmes solaires, en plus d’être nocifs pour les océans, le sont également pour notre santé. Il est déjà important de savoir que dans certains pays, la crème solaire est considérée comme un médicament. Elle fait donc l’objet de recherches et de vérifications approfondies. Ce n’est pas le cas de l’Europe où la crème solaire est considérée comme un produit cosmétique. Elle n’est donc pas soumise aux autorisations de mise sur le marché.

Dans cette logique, il est préférable de choisir des crèmes « bio » avec des filtres minéraux, plutôt que des crèmes solaire « classiques » contenant des filtres chimiques/synthétiques.

Dans les deuxièmes, le cocktail de molécules chimiques accentue l’effet « perturbateur endocrinien » (je ne sais pas du tout si cette phrase est correcte, vous m’excuserez je ne suis pas une scientifique, mais vous avez compris l’idée). Le deuxième problème est qu’elles sont souvent composées de nanoparticules qui peuvent pénétrer l’ensemble des barrières cutanées et s’infiltrer dans tout notre corps (ouais, ça n’a pas l’air super cool comme truc). Bref, j’en reste là pour les crèmes solaires classiques mais vous aurez compris que ce n’est vraiment pas le top pour votre santé.

Les crèmes solaires dites « bio » composées de filtres minéraux ont une meilleure composition. Cependant, ce n’est pas tout rose non plus car elles peuvent, elle aussi, contenir des nanoparticules. L’autre inconvénient des crèmes solaires aux filtres minéraux est leur effet blanc lors de l’application sur la peau.

Les ingrédients à éviter absolument pour bien choisir sa crème solaire :

Pour résumer : on préfère une crème bio qu’une crème solaire classique, mais on fait attention au Greenwashing. La seule chose à vérifier c’est la liste des ingrédients à éviter ABSOLUMENT. Les voici (source Passeport Santé et UFC Que Choisir) :

  • Benzophénones (BP-1, BP-2, BP-3 ou BZ-3, Escalol 567, Uvinul M40, Uvasorb Met)
  • 3-benzylidène camphre (3-BC)
  • BHT
  • Butylparaben
  • Cyclopentasiloxane, cyclotetrasiloxane, cyclomethicone
  • Ethylhexyl methoxycinnamate
  • Homosalate
  • 4-méthylbenzylidène camphre (4-MBC)
  • Octocrylène
  • Octyl-méthoxycinnamate (OMC)
  • Oxybenzone (BP-3 ou BZ-3)
  • PABA (la majorité des produits solaires n’en contiennent plus)
  • Potassium butylparaben
  • Potassium propylparaben
  • Propylparaben
  • Sodium butylparaben
  • Sodium propylparabe

Je voudrais attirer votre attention sur le Titanium Dioxyde Nano (dioxyde de titane) souvent associé Zinc Oxyde Nano, qui fait débat quant à sa toxicité, surtout sous forme de nanoparticules… Selon l’ANSES le Dioxyde de Titane serait potentiellement cancérigène. Selon L’Observatoire des Cosmétiques, ce composant a été choisi par les marques bio comme alternatives aux filtres synthétiques, qui filtrent plutôt bien les UVB, dans une moindre mesure les UVA. Malheureusement, une large game des crèmes solaires bio en contiennent. Plus bas dans l’article je vous propose plusieurs marques, dont 1 pour laquelle j’ai de super retour et qui va sûrement nous accompagner cet été.

Les allergènes à traquer dans la liste des ingrédients pour bien choisir sa crème solaire

Les ingrédients allergènes sont à traquer particulièrement chez les tous petits et chez les personnes ayant déjà un terrain allergène important. Cette liste vient également de l’article très complet de chez Que Choisir sur les ingrédients à traquer sur les produits cosmétiques.

  • Alpha-Isomethyl ionone
  • Amyl cinnamal
  • Amylcinnamyl alcohol
  • Anise alcohol
  • Benzyl alcohol
  • Benzyl benzoate
  • Benzyl cinnamate
  • Benzyl salicylate
  • Cinnamal
  • Cinnamyl alcohol
  • Citral
  • Citronellol
  • Coumarin
  • Eugenol
  • Evernia furfuracea extract
  • Evernia prunastri extract
  • Farnesol
  • Geraniol
  • Hexyl cinnamal
  • Hydroxycitronellal
  • Hydroxyisohexyl 3-Cyclohexene carboxaldehyde
  • Isoeugenol
  • Limonene
  • Linalool
  • Majantol
  • Methyl 2-Octynoate

Une dernière chose avant de passer aux conséquences des crèmes solaires sur l’environnement : elles ne doivent pas être utilisées d’une année sur l’autre. Alors oui, ça peut faire beaucoup de gaspillage mais figurez-vous qu’en plus de perdre en efficacité elles peuvent devenir cancérigène ! Alors, on jette à la fin de l’été.

L’environnement

Vous n’êtes pas sans savoir que la crème solaire engendre un gros problèmes de pollution en mer, rivière et océan. Comme on a pu le voir un peu plus haut, les crèmes solaires composées de filtres synthétiques contiennent de nombreux produits chimiques (merci Fanny on n’aurait pas deviné vraiment) et cela n’a jamais été super bon pour l’environnement.

D’autant plus que chaque année près de 25 000 tonnes de crème solaire sont déversées dans les océans (source : Planetoscope). C’est juste énorme et la nature n’aime pas l’excès.

Mais alors, quelle conséquence a la crème solaire sur les fonds marins exactement ?

Sur les 25 000 tonnes de crème solaire déversées dans les océans, il faut savoir que près de 4000 sont absorbées par les coraux et que celle-ci les tue sous 48h ! Je le découvre en écrivant cet article et j’avoue être assez choquée. Je ne pensais pas que c’était aussi rapide et qu’une telle quantité était déversée dans les océans.

La principale cause vient des touristes qui se baignent dans les zones coralliennes. Cependant, on peut faire assez rapidement le lien que si la crème solaire à cet impact sur les coraux – particulièrement surveillés car en danger de disparition d’ici 2050 – elle en a aussi sur les autres types de fond marin.

La crème solaire n’est pas la seule responsable de la dégradation des coraux, mais elle vient s’ajouter au dérèglement climatique et à l’acidification des océans. Alors, je ne voudrais surtout pas paraître moralisatrice mais je pense qu’on peut peut-être faire un petit effort pour ne pas en rajouter ?

L’importance de la Grande Barrière de Corail pour la planète

Je voudrais profiter de cet article pour rappeler que la barrière de corail est un élément essentiel pour l’équilibre de nos océans. Même si elle ne représente que 0,25% de la surface terrestre elle est composée de 25% des espèces marines de la Terre (source : mer-océan). Pourtant, elle est en danger car les coraux blanchissent à une allure jamais observé auparavant. Il devient urgent de la protéger. Je vais vous donner un peu en vrac ce que j’avais appris en Australie, lorsque je m’étais renseignée sur la Grande Barrière de Corail (Queensland, Australie) :

  • La grande barrière de corail participe à la régulation de l’acidité des océans.
  • L’acidité et le réchauffement des océans à des conséquences directes sur le dérèglement climatique.
  • L’océan n’est plus viable sans la grande barrière de corail.
  • Le stress engendré par le tourisme de masse accélère le blanchiment des coraux et donc la destruction de la grande barrière de corail.
  • La grande barrière de corail ne sera plus d’ici 2050 !
  • Nous n’avons pas encore observé l’ensemble des fonds marins, alors on peut encore avoir des surprises, mais ce n’est pas une raison pour ignorer ce que l’on connaît déjà, car on sait que les conséquences peuvent être dramatiques.

Je me suis un peu éparpillée mais c’est un sujet qui me tient très à cœur alors j’avais envie de vous partager un peu toutes ces infos, que j’ai souvent en tête et qu’il est important de ne pas oublier.

  AUSTRALIE, LE VOYAGE QUI A MARQUÉ MA VIE

Quelle marque choisir lorsque je choisis ma crème solaire ?

Attention au greenwashing lors du choix de votre crème solaire. Et je sais de quoi je parle puisque je me suis fait moi-même avoir ! C’est ce qui est génial avec le partage sur les réseaux sociaux, c’est que l’on peut rapidement s’apercevoir de nos erreurs. Dans ma mise à jour (d’hier hein), je vous disais que la crème solaire nous accompagnerait cet été… Une cousine à nous m’a écrit suite à mon post Instagram et m’a proposé de lire les articles de La Famille Tortue (article très complet), c’est pour elle la référence en terme de choix cosmétique. Qu’est-ce que je vois ? La marque Respire à eu raison de moi ! Pour une marque bio et respectueuse de l’environnement ils utilisent beaucoup de filtres chimiques quand même hein ! Alors, me revoilà sur cet article pour le mettre encore une fois à jour !

De mon côté j’ai testé la crème Cozie, pour l’été 2023. Si sa composition est plutôt pas mal en dehors du Titanium Dioxide Nano et l’idée du tube consigné est vraiment un plus, je l’a trouve très épaisse et elle laisse un véritable effet blanc sur la peau… Je m’en suis accommodée mais je comprends que ça puisse gêner. D’ailleurs je cherche une autre alternative pour cette année (2024).

Ma soeur est venue à la maison avec sa crème Bioregena, je ne connaissais pas cette marque, réticente au début je viens de faire mes petites recherches (grâce à mon article qui est devenue ma base de référence pour choisir ma crème) et la composition est top également en dehors du Dioxyde de Titane et du parfum présent dans la crème… J’ai donc continuer mes recherches pour trouver des crèmes solaires bio et sans Dioxyde de Titane !

Alors que je voulais vous proposer la crème solaire Respire (comme je vous le disais plus haut), je jette finalement mon dévolue sur la crème solaire Comme Avant en stick ! Là on peut dire que niveau compo on est vraiment pas mal, au top si on avait pas de trace de Zinc Oxide (nano). De toute façon il n’y a qu’à voir la liste des ingrédients : elle est COURTE ! Alors vraiment je tiens à remercier La Famille Tortue pour leur travail et notre cousine pour son alerte ! Je me suis fait avoir par le Greenwashing et ça me servira bien de leçon pour la suite ! D’ailleurs je vais changer de déo 😉

Quelques conseils pour s’exposer en douceur, pour respecter sa peau

Alors, qu’est-ce qu’on fait avec la crème solaire ?

Finalement, une crème solaire 100% clean ça n’existe pas ! Et en plus, les études ne sont pas très claires sur le fait que la crème solaire limiterait les cancers de la peau. Elle peut même avoir un effet pervers : plus d’exposition car sentiment de sécurité… C’est faux, enfin en tout cas, ce n’est pas parce qu’on a de la crème solaire qu’il faut passer des heures exposé au soleil.

L’utilisation de la crème solaire est particulièrement recommandée lors d’une exposition longue (plus de 20 minutes), aux heures les plus chaudes de la journée : 12h – 16h.

Ce qu’il faut savoir sur les crèmes solaires bio :

  • Elles sont efficaces dès l’application.
  • Elles peuvent être composées d’huiles essentielles, alors attention de ne pas être allergique.
  • Elles se diluent aussi dans l’eau, donc répéter l’application après une baignade.

Personnellement je limite un maximum la crème solaire. Déjà, parce que je n’y ai jamais été habituée. Ayant une peau matte, je produis naturellement de la mélanine en quantité suffisante pour me protéger. La deuxième raison c’est que je m’expose très peu au soleil. Je recherche souvent l’ombre et je ne sors pas avant une certaine heure en été (je déteste la chaleur – ouais, je suis une meuf pas fun, désolée 😂). La dernière raison est que je connais les conséquences de la crème solaire sur l’environnement et ma santé. Alors, je préfère tout simplement me protéger autrement.

S’exposer tout en douceur au soleil pour protéger sa peau

Oui, il existe d’autres façons de se protéger du soleil et de prendre soin de sa peau. Voici quelques idées :

  • Commencer par des expositions courtes, à des heures raisonnables, voire au printemps. Cela permettra à votre corps de produire en douceur de la mélanine et de vous protéger naturellement des rayons UV.
  • Prévoyez toujours un parasol afin de vous protéger du soleil et de créer des zones d’ombres pour vous abriter.
  • Vous pourrez vous protéger et protéger vos enfants avec des t-shirt anti-UV.
  • Éviter de vous exposer entre 12h et 16h, si vous le faites sans crème solaire, ne restait pas plus de 10 à 30 minutes. Sinon protégez-vous.

J’espère que tous ces conseils vous aideront à passer un été en sécurité au soleil. J’espère que vous ne rentrerez pas le corps brûlé par le soleil. Votre santé est ce que vous avez de plus précieux alors protégez-la.

Fanny 🍃

2 Commentaires

  1. Anatole

    Merci Fanny, bravo pour cet article qui, on le sent, te tenait à cœur.
    Sujet trop souvent méconnu ou malheureusement ignoré.

    Réponse
    • Fanny

      Bonjour Anatole,
      Merci beaucoup pour ton retour sur cet article. En effet, c’est un sujet qui me tenait à coeur et que j’ai vraiment pris plaisir à écrire.
      Je te souhaite une très belle journée ☀

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *