Mon bilan 2021 (+ bilan carbone)

par | 22 Déc 2021 | Ma transition écologique, Voyage

Il est l’heure de faire mon bilan 2021. La fin de l’année approche à grands pas, alors je réalise mon bilan 2021 au niveau professionnel et personnel. Dans cet article je suis complètement transparente, je vous dis tout : mes ressentis, mes états d’âme et on fait même le point sur mon bilan carbone. Je fais le bilan complet de mes dépenses énergétiques, les points sur lesquels je suis assez à l’aise et ceux où je vais devoir faire de gros efforts.

C’est un article assez personnel, j’en fais assez peu, c’est le deuxième. Mais je pense en faire davantage. Je me pose beaucoup de questions sur la vie, sur l’écologie, sur l’avenir de notre planète, sur le développement personnel… Et je me dis qu’en développant le blog, je peux m’autoriser à faire quelques articles sur ces sujets. C’est un des changements qui arrivera courant 2022.

Mais avant de tout vous spoiler, je vais commencer par faire mon bilan de l’année 2021.

Mon bilan 2021 : professionnel

L’entrepreneuriat

Au moment où j’écris ces lignes nous sommes fin novembre, je suis malade au fond de mon lit mais heureuse d’avoir pris le temps de fermer mon entreprise. C’est bizarre non ? En janvier j’étais la plus heureuse du monde de l’ouvrir et aujourd’hui je suis la plus heureuse de la fermer. Parfois j’ai l’impression d’être un peu schizophrène, un peu folle et pourtant je crois juste que je sais écouter ce que j’ai au plus profond de moi et passer à l’action. Cela fait quelques mois que je ne me sens pas très bien, je broie beaucoup de noir et je procrastine énormément. Au fond, je savais que je devais arrêter là l’aventure entrepreneuriale, celle-là même que j’ai créé il y a quelques mois en arrière. Pourquoi ? Parce que je ne suis pas à ma place en tant que travel planner.

Le problème n’est pas l’entrepreneuriat, car ça a été une expérience extraordinaire que j’ai profondément aimée. Les raisons sont diverses : l’ouverture aux autres, les tâches multiples et variées, la formation, les échanges et les challenges. Je reviendrais à l’entrepreneuriat, je n’en ai aucun doute. D’ailleurs, j’ai beaucoup d’idées de business en tête. Plus ou moins en lien avec le tourisme mais je sais que j’y reviendrais. Ça a été un véritable bonheur de découvrir ce monde.

Le problème c’est plutôt le travel planning, clairement ce n’est pas mon truc. Si j’avais été plus attentive à mes envies, mes capacités et que je ne m’étais pas menti à moi-même je ne me serais clairement jamais lancée là dedans. Une des raisons qui font que je n’ai pas trouvé ma place dans ce métier est qu’il est virtuel.

Vous allez me dire bienvenue en 2021 Fanny et surtout que ce n’est pas réservé à ce métier et je vous répondrais : bien sûr ! Mais ce n’est pas fait pour moi. J’aime beaucoup trop le contact, les relations physiques. Je me sens plus à l’aise dans une relation client réelle plutôt que derrière un écran ou un téléphone. J’ai confiance en mon capital sympathie pour faire le taff, c’est naturel.

Il faut dire aussi qu’Internet est vaste et je vais être très honnête avec vous je pense manquais de maturité et d’expertise pour faire mon trou. C’est très compliqué pour moi de me mettre en avant dans une logique marketing : parler de mes prix, parler de mes offres, dire que c’est génial de travailler avec moi… Tout ça derrière un écran. C’est beaucoup plus naturel pour moi de le faire lorsque je travaille en boutique ou que j’accompagne des bénéficiaires. Je suis quelqu’un de très spontanée, naturelle et ça marche plutôt bien en vente ou en accompagnement.

Le métier de travel planner est un magnifique métier, qui fait rêver et qui vend du rêve. Mes consœurs et confrères sont des gens extraordinaires, plein de bons conseils pour vos voyages. Mais ce n’est pas fait pour moi, tout simplement.

P.S : n’hésitez pas à me demander si vous avez envie que quelqu’un vous aide à organiser votre futur voyage, je saurai vous orienter vers des personnes compétentes et humaines.

Le salariat

Je l’ai quitté en fin d’année 2020, je le détestais. Je ne vais pas vous mentir, je suis partie car je n’en pouvais plus. Je ne supportais plus ces 39h passés dans un bureau et ces 10h au volant de ma voiture. Tout était devenu un calvaire pour moi, me lever le matin est devenu insupportable alors que j’ai toujours aimé me lever aux aurores et commencer ma journée à 100 à l’heure. Me coucher le soir était angoissant car la journée était déjà finie et celle de demain allait terriblement lui ressembler. Je tire le pire des portraits de ma première expérience salariale*(hors job saisonnier extraordinaire bien sûr)*, mais c’est vraiment comme ça que je l’ai vécu.

Mon bilan 2021, sur la route, salariat, entrepreneuriat, on fait le point, faire le pointPourquoi ? Tout simplement parce que là non plus je n’étais pas à ma place ! Ce n’était pas un poste fait pour moi. Trop répétitif, je m’éclatais sur certains dossiers un peu plus « compliqués », mais sinon je m’ennuyais à mourir. Attention, ce poste était génial : il avait du sens, il me laissait assez libre dans sa gestion et je ne remercierais jamais assez la personne qui m’a mis le pied à l’étrier car sans elle (et sans ce poste), je n’en serais pas là aujourd’hui. Il n’était tout simplement pas pour moi.

Après 10 mois en tant que chargée de mission, aujourd’hui je pars à la conquête d’un nouveau poste toujours au sein de la même entreprise : responsable de secteur. Je peux me tromper, mais je pense que ce poste est vraiment fait pour moi.

Pourquoi ? Parce qu’il est polyvalent et j’ai besoin de ça, sinon je m’ennuie. Il implique un fort relationnel : avec les salariés d’intervention et les bénéficiaires que l’on accompagne. Il a une dimension sociale, que j’affectionne particulièrement. Les bénéficiaires de nos services sont des personnes âgées, public que j’apprécie particulièrement. Il est trop tôt pour tirer le bilan de ce nouveau poste, mais je pense vraiment que je vais m’y épanouir.

Bref, aujourd’hui je suis heureuse de retourner au salariat car je suis ok avec ça !

P.S : n’hésitez pas si vous avez des questions pour vos proches âgés (ou moins âgés) je suis assez calée sur les prises en charge pour l’entretien du logement, l’aide aux courses ou à la personne ; mais aussi pour les aides aux logements (aménagement de salle de bain, mise en place de pompe à chaleur, monte-escalier …). Vous pouvez commenter cet article ou m’écrire depuis la page contact du blog. Je répondrais à toutes vos questions avec plaisir.

Ce que j’ai appris en 2021

Mon bilan 2021 m’amène à faire la liste de tout ce que j’ai appris cette année :

  • Je ne suis pas faite pour faire du télétravail 7j/7 24h/24 ;
  • Je ne suis pas faite pour développer un business en ligne ;
  • J’adore écrire des articles de blog (j’aurai jamais cru) ;
  • J’aime énormément travailler sur le référencement naturel pour mon site (j’aurai encore moins cru) ;
  • Le monde de l’entrepreneuriat est incroyable et formateur ;
  • J’aime apprendre sur des sujets divers et variés (je le savais déjà, mais là je l’ai encore plus réalisé) ;
  • Je suis faite pour diriger une équipe, suite à mon test de personnalité (16personnalities) je sais que je suis une leader et je l’assume. Chose que je ne faisais pas du tout quand j’ai fait le test de personnalité en 2020.

Mon bilan 2021 : personnel

Personnellement aussi mon année 2021 a été riche. Pour commencer je me suis pacsée avec mon chéri. On n’a rien fait de particulier pour le moment, on a vécu ce moment à deux, puis avec nos parents et nos frères et soeurs. C’était un moment incroyable et ça a vraiment renforcé notre couple.

On a failli acheter un appartement en Avignon, mais heureusement la vie nous a sauvé d’un mauvais coup ! Nous étions à deux doigts de signer pour un appartement situé dans deux copropriétés extrêmement endettées, ce qui nous aurait mis dans une m**** noire. Je ne remercie pas le notaire qui nous a accompagné et qui a bien oublié de nous le signaler, mais un repas de famille. Repas pour lequel nous avons confirmé notre présence au tout dernier moment. Bref, ce repas de famille nous a évité une belle galère. Merci la vie !

Suite à cette expérience nous avons réfléchi à ce que l’on souhaitait pour l’avenir et où on voulait le vivre. La réponse est arrivée assez vite, onveut rentrer chez nous, dans le Gard. Là-bas on veut construire notre vie, près de nos proches, de nos amis et de notre famille.

D’où ma recherche d’emploi dans ce département, mon déménagement en cette fin d’année et notre recherche active de maison.

2021 c’est aussi la concrétisation de notre rêve : acheter un van et voyager avec. C’est chose faite, depuis le printemps on peut partir en voyage à tout moment. Sans préavis, sans préparation juste comme ça. Prendre la route, se laisser guider par la météo, nos envies et les paysages. Je suis tellement heureuse d’avoir concrétisé ce rêve.

Je suis particulièrement fière de mon chéri qui l’a entièrement aménagé en bois, comme j’en rêvais. Il a écouté mes envies et a fait un travail remarquable. Il n’était apparement pas bricolo et pourtant il a fait de notre Hobart un lieu confortable et tellement agréable à vivre. Alors merci à lui ❤️

La dernière chose dont j’avais envie de vous parler pour clôturer mon bilan personnel c’est ma décision de reprendre le cheval. Quand j’ai su que j’allais rentrer dans le Gard pour des raisons professionnelles, j’ai tout de suite appelé mon amie d’enfance, pour savoir si elle avait des disponibilités pour me donner des cours. Finalement, notre conversation a dévié sur la demi-pension et je suis donc l’heureuse demi-pensionnaire de Resplandor.

Ce petit cheval de 10 ans est juste excellent, proche de l’Homme et attachant. Il travaille vraiment super bien et à plein de choses à m’apprendre. Vous ne pouvez pas savoir le bonheur que c’est pour moi de reprendre cette activité. Malheureusement, je me rends compte que je ne peux pas y consacrer autant de temps qu’à l’époque, mais ainsi va la vie. Pour le moment j’arrive à y aller 3 fois par semaine malgré tous ces changements et mes aller-retour entre le Gard et Avignon. Alors, je suis sûre qu’une fois que le rythme sera pris avec mon nouveau travail, je garderais cette fréquence et j’espère y aller un peu plus le week-end.

Si je devais tirer une leçon de mon bilan 2021, se serait celle-ci : arrêter de repousser à demain ce qui nous fait du bien !

Mon bilan carbone 2021

Pour faire mon bilan carbone, je me suis appuyée sur le site Foot Print Calculator. Le résultat est catastrophique (selon moi) car si tout le monde vivait comme moi, il faudrait 2 planètes et mon jour de dépassement est le 14 juillet.

emprunte carbone, bilan carbone, bilan 2021, consommation énergétique, transport, écolo

Pourquoi catastrophique selon moi ? Parce que je pense être quelqu’un qui fait des efforts au quotidien pour limiter son empreinte carbone. Pourtant ce n’est pas suffisant. Je sais ce qui pêche le plus : les transports.

Si je suis irréprochable dans ma consommation, il faut le dire, je suis la bête noire du capitalisme. Je n’achète rien, jamais et quand j’achète c’est du seconde main ou seulement parce que j’en ai vraiment besoin. Mes seuls excès portent sur les livres, je suis une acheteuse compulsive de livre… Sinon, je n’achète jamais de vêtement à part sur Vinted, je fais tirer tous mes draps de maison le plus longtemps possible (d’ailleurs, là on va arriver au bout, je crois que je n’ai aucun drap qui ne soit pas troué 😅). J’ai le même téléphone depuis 3 ans et si je pense à le changer c’est seulement parce qu’il me pose des problèmes lorsque je veux travailler.

Enfin, vous aurez compris, je consomme très peu. Ah si, pour manger tous les jours et même là je fais attention à ce que j’achète, notamment en lien avec les déchets et la provenance des produits.

En revanche, je suis une grande utilisatrice de la voiture. Je vais être totalement honnête, j’ai tendance à l’utiliser pour un oui ou pour un non… Sauf en ville, car je peux tout faire à pied ou à vélo (ou presque), quand je suis à la campagne je la prends vraiment tout le temps. Je pense avoir été très mal habitué, puisque c’est vrai que quand on vit à la campagne tous les déplacements se font en voiture. Le moindre achat demande de parcourir des dizaines de kilomètres, alors on prend la voiture. Mon problème c’est que c’est devenu un automatisme. Je pense qu’il y a des fois où je prends la voiture alors que je pourrais faire autrement.

Par exemple, le week-end si je dois aller de chez mon père à chez ma belle-mère je prends automatiquement la voiture. Alors que finalement, il n’y a que 9km soit 30 minutes de vélo. Je pourrais le faire, le week-end j’ai le temps… Mais je ne le fais jamais. Alors, voilà une résolution que je devrais prendre. Surtout que c’est une bonne alternative pour moi et pour la planète. Je ne vais pas faire de promesse dans cet article, mais du coup, c’est très intéressant car ça me fait travailler sur mes croyances : à la campagne j’ai forcément besoin de la voiture. Ce n’est pas vrai, il faut que je m’enlève ça de la tête.

Le deuxième élément qui peine un peu c’est mon alimentation. Le problème c’est que je ne suis pas végétarienne et que je consomme des œufs et des produits laitiers tous les jours. Pour tout le reste je ne consomme pas ou très peu de viande (bœuf, agneau ou volaille) et de poisson (fruit de mer et poissons). Généralement, on en mange seulement chez nos parents. Je n’en cuisine pas à la maison.

Donc, il va falloir que je travaille sur ma consommation d’œuf (le matin au petit-déjeuner) et de produits laitiers. Yann et moi sommes de grands consommateurs de yaourt. On évite le fromage, car on est de grand gourmand et on tient un peu à notre ligne (puis du coup, on fait du bien à la planète alors ça tombe bien).

Je vous avoue que je ne sais pas ce qu’ils entendent par service … Donc je ne sais pas trop ce qu’il faut que je change à ce niveau-là.

Pour l’habitation malheureusement une maison ou un appartement est très énergivore, malgré le fait que l’on soit dans un logement assez récent, plutôt bien isolé et avec des panneaux solaires pour l’eau chaude. Je vous avoue ne pas mettre encore penché sur cette question, car jusqu’à présent nous étions locataires et que notre budget ne nous permet pas d’être très exigeants sur la part énergétique de notre logement.

Toutefois, en 2022 le projet est d’acheter une maison individuelle. Je refuse de faire construire une maison car j’estime qu’il y a bien assez de logements vacants. Nous ferons sûrement un peu (ou beaucoup) de rénovation. À ce moment-là, je vais vraiment m’intéresser aux trucs et astuces pour limiter sa consommation énergétique.

Nous le savons d’ores et déjà, nous installerons des panneaux solaires. Mais c’est la seule certitude que j’ai, niveau technique. Sinon, j’aimerais énormément installer un poulailler. Comme je vous le disais je consomme beaucoup d’œufs, c’est la première raison. En plus les poules sont un merveilleux moyens de ne rien jeter à la poubelle, elles mangent tout !

Mon rêve ultime serait de réussir à réaliser un jardin en permaculture. Mais je ne m’avance pas trop sur ce terrain-là, en tout cas pour l’année qui arrive.

Si je résume mon bilan carbone 2021, il faut que :

  • Je limite mes déplacements en voiture et que je favorise les déplacements à vélo.
  • Je consomme moins d’œufs et de produits laitiers.
  • Je valorise les énergies renouvelables au sein de mon logement et que je rénove en pensant « économie d’énergie ».

On fera le point à la fin de l’année 2022 pour voir un peu si je me suis améliorée !

J’espère que mon bilan 2021 pourra vous inspirer, vous donner l’envie d’entreprendre et d’écouter vos envies les plus profondes. Je sais que 2022 me resserve encore de très belles surprises que ce soit dans ma vie professionnelle que dans ma vie personnelle. Je suis toujours pleine d’ambition, pour moi, pour mon couple, pour mon blog, pour mon travail ; d’ailleurs, je vous donne rendez-vous très prochainement pour faire un point sur mes objectifs 2022. Que ce soit pour le blog, les réseaux sociaux, mon job salarié et ma vie privée ! Je partage tout avec vous maintenant, et c’est aussi pour ça que 2022 sera une merveilleuse année. Nous allons construire ensemble une communauté authentique et transparente, qui évolue ensemble dans un monde un peu mis à mal par tous ceux qui nous dirigent.

Bonne fêtes de fin d’année 🎄

Fanny

5 Commentaires

  1. Vilanova yanick

    Beau bilan : clair, franc et authentique ! Tu te poses plein de questions et tes expériences te donnent certaines réponses ! La vie te conduira là où tu veux aller et t’enrichira aussi de détours inattendus ; tu sauras les saisir parce que ton sens de l’observation et de l’analyse t’y aideront ! Tiens le cap ma puce ; je suis très fière de toi ! Bonne chance pour la suite !

    Réponse
  2. Jeanluc Panafieu

    Bonsoir très belle rétrospective ,qui j en suis sur vas t ouvrir des portes sur le plan professionnel et personnel .Bon courage pour 2022 .ton parcours vas motiver des personnes qui elle même sont dans la recherche de perspectives positives .bravo

    Réponse
    • Fanny

      Merci beaucoup pour ton retour. Ce n’est pas toujours évident de poser les mots sur une année entière. Ceci-dit, chaque année nous apprend des tas de choses. Très belle année 2022

      Réponse
  3. Carin

    J’adore ton bilan, ça me fait me poser beaucoup de questions sur ma propre vie…
    😉

    Réponse
    • Fanny

      Merci beaucoup pour ton retour, ça fait très plaisir. J’espère que tu trouveras des réponses à tes questions et que 2022 t’apporteras la paix et le bonheur.
      Bonne année !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.