Voyageurs responsables : Le témoignage de Guilhem, The Wild Trip

par | 26 Jan 2022 | Témoignages

C’est enfin le retour des interviews de voyageurs responsables. Cette semaine je vous propose la vision du voyage responsable selon Guilhem.

J’ai découvert Guilhem et ses aventures à travers l’Afrique sur son compte Instagram The Wild Trip un peu avant le premier confinement. J’ai tout de suite accroché avec sa façon de voyager et son besoin irrépressible de casser les idées reçues sur l’Afrique. Il donne au voyage un côté humain et humaniste que j’aime particulièrement et il était important pour moi de l’entendre à travers cette interview. Je suis tellement contente du résultat, j’imaginais que cette interview aurait une saveur particulière, mais c’est encore mieux que ce que j’imaginais. Pour en savoir encore plus sur lui et son univers, je vous mets en fin d’article son compte Instagram et le lien vers son blog.

 

Retrouvez tous les témoignages

 

Décrivez-vous, qui êtes-vous, que faites-vous dans la vie ?

Bonjour à tous, je m’appelle Guilhem Holler, j’ai 26 ans et je parcours le monde à la recherche d’aventure dès que j’en ai l’occasion. Je suis un modeste Français sans diplôme, mais j’ai appris à trouver les bonnes opportunités pour travailler, bien économiser pendant cette période, et réaliser des projets un peu fous avec peu de confort pour qu’ils puissent durer plus d’un an financièrement.

 

Selon vous, qu’est-ce que le voyage responsable ?

De mon point de vue ça veut dire prendre la responsabilité de ce que l’on fait, ne plus suivre la masse sans questionner ses agissements, mais réellement mettre soi-même et ses agissements au centre des décisions. Questionner son impact sur le territoire étranger, sur sa biodiversité ou avec ses habitants…

Depuis quand et comment êtes-vous sensibilisé au voyage responsable ?

Depuis le début j’ai toujours voyagé différemment à ma façon, j’ai jamais pu mettre ma liberté de côté en échange d’une sociabilité ou d’un confort que peut apporter le tourisme de masse.
J’ai toujours tracé ma route en suivant mon instinct, sans prendre en compte l’avis ou le planning des autres.
Plus jeune je pensais que c’était moi qui avait un problème, c’est plus tard que j’ai compris que c’était probablement ma plus grande force. Depuis je suis devenu encore plus responsable en limitant mes déplacements en avion, que je n’apprécie pas vraiment en plus, pour plutôt voyager en voiture, en train ou en stop.
voyager en afrique - voyage en afrique - voyageur d'afrique - afrique - voyager autrement - berlingo - the wild trip
Quel voyageur étiez-vous avant de devenir un voyageur responsable ?
J’ai toujours mis les rencontres humaines avant tout le reste, curieusement c’est surtout l’aventure qui me donne envie de partir, mais ce sont les rencontres que je vis le plus intensément. L’ironie de tout ça c’est que je suis loin d’être très sociable, je suis même quelqu’un de timide, mais quand je suis dans un autre pays, mon plaisir de rencontré quelqu’un d’une autre culture prend le dessus sur le reste.

 

Comment définiriez-vous le voyage responsable ?

Si je devais définir le voyage responsable à ma propre façon, ce serait de se libérer de son passé de bon Français et de s’ouvrir corps et âmes aux gens, aux moeurs et à la culture des pays étrangers. Ne plus se comporter comme si tout nous était dû, mais comme si nous avions tout à apprendre. J’imagine que c’est ce qui différencie la curiosité de l’aventurier, par rapport à la paresse du touriste.

Comment vous définiriez-vous en tant que voyageurs responsables?

Avant cette interview je ne me serais pas qualifié de voyageur responsable, je n’avais jamais vu ma façon de voyager et mes rencontres comme une partie du « voyage responsable ». Comme je l’ai déjà dis, je me fis juste à mon instinct et à mes envies. Je ne fais pas des centaines de rencontres parce-que c’est important, comme je ne brise pas des dizaines d’idées reçus parce que c’est bien. Je le fais parce que c’est ce que je ressens et ce qui me rend heureux. Et je pense que c’est très important de faire ce qui nous rends heureux, avant de faire ce qui est appréciable par les autres, rien ne devrait être forcé.

Quelle est l’action responsable dont vous êtes le plus fier en voyage ?

Je pense que ce sont toutes les idées reçues que j’ai pu briser, j’ai choisis l’Afrique en partie pour ça, pour tout le défi que ça représentait, c’est un continent qui souffre d’énormément de préjugés infondés que je prend plaisir à debunker à grand coups de pieds dans la gueule.

Quels conseils donneriez-vous à d’autres voyageurs, pour réaliser un voyage responsable ?

Faites ce que vous souhaitez vous-même réellement, ne suivez pas la majorité. Si tout le monde se connaissait un peu et savait ce qu’il aimait au plus profond de lui, le tourisme de masse et ses ravages n’existeraient pas. J’ai rencontré énormément de touristes pendant mes voyages, et beaucoup d’entre eux rêvent de voyager différemment, mais n’osent pas sortir de leur confort de touriste. La vie doit être vécu en suivant ses propres règles, ses propres envies et désirs. Je pense que n’importe qui en phase avec lui-même est forcément un voyageur responsable.

paysages africains - photo d'afrique - The wild Trip - trip - voyager en van - voyage à travers le monde - tour du monde - tour d'afrique - afrique

 

Quelles sont selon vous les meilleures applications pour voyager de façon responsable ?

J’aime beaucoup Maps.me, j’ai pu découvrir pleins de choses improbables et presque inconnues grâce à cette application. C’est une application communautaire, donc certains aventuriers peuvent noter ce qu’ils découvrent sur la carte, et tu peux tomber dessus et t’aventurer vers une destination que tu ne trouverais nulle part ailleurs.

Racontez-nous une anecdote à propos de l’un de vos voyages !

Récemment j’ai eu une grosse panne de voiture au milieu d’un parc national au Congo. Pour m’en sortir j’ai dû faire plusieurs allers retours dans le coffre d’un énorme camion au milieux des locaux, c’était le seul transport qui passait par là, et le voyage durait plus de 8h pendant lesquelles ils se faisaient secouer dans tous les sens par la route. Souvent on devait dormir le soir sur le parking d’une station essence en attendant la levé du couvre feu. Ces allers retours étaient très épuisants, mais chacun d’eux étaient unique, j’ai vécu des dizaines de moments incroyables dans ce camion avec les locaux. Si bien que je l’ai repris plus tard par simple plaisir !

Guilhem

@the_wild_trip

Le blog

voyage en berlingo - voyage en afrique en berlingo - voyager autrement - voyager en van aménagé - voyager en voiture aménagé - vision du voyage responsable - voyager autrement

 

 

 

4 Commentaires

  1. Deborah

    Bonjour Guilhem

    tu étais membre d’un forum de voyage qui est devenu complotiste qui a fermé depuis, du coup on n’arrive plus à te joindre

    si tu veux retrouver un forum d’amoureux des voyages et de partage d’infos, on sera ravis de t’y accueillir

    forumvoyage.forumactif.Fr

    Réponse
  2. Pennanech

    J’adore cet état d’ésprit, je suis fan de tout ce qu’il fait et comment il le fait. Son amour pour la vie et la justice est magnifique. La vie est une belle aventure et même si des fois il traverse des moments extrêmes je l’accompagnerai bien…

    Réponse
    • Fanny

      Je suis bien d’accord avec toi, j’adore aussi sa vision de la vie, des gens et du monde. C’est un vrai bonheur de le suivre dans cette aventure !

      Réponse
  3. Vilanova yanick

    Très intéressant, riche en leçons de vie, rassurant quant à d’autres façons d’appréhender le voyage. J’aime l’authenticité de ce récit. J’ai envie d’en savoir plus sur Guillem et de soutenir son audace tellement naturelle. Bonne chance à lui et merci à toi Fanny de nous permettre cette rencontre.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *