Un week-end en van dans les calanques de Cassis

par | 19 Juil 2021 | Provence-Alpes-Côte d'Azur, Van life, Voyage

Nous voilà parti pour un week-end en van dans les calanques de Cassis entre filles ! J’ai rejoint Ambre, ma copine d’amour, à Marseille pour un week-end girl power en van dans les calanques de Cassis.

C’est la destination idéale pour un week-end évasion, alors, je vous recommande chaudement cette destination.

Pour visiter les calanques de Cassis, plusieurs possibilités s’offrent à vous : le canoë de mer, le paddle ou les tours organisés en bateau depuis Cassis, Marseille ou la Ciotat. De notre côté, nous avons fait le choix de la marche et du van. Le programme pour ce week-end en van dans les Calanques de Cassis est celui que nous devions réaliser initialement, celui que j’avais prévu et organisé. Malheureusement, la météo nous a joué des tours et nous avons dû changer quelque peu nos plans. Je vous en dis plus dans l’article !

Préparez-vous à découvrir l’un des endroits les plus beaux de France, ses eaux turquoises et translucides !

10 IDÉES D’ACTIVITÉS ÉCO-RESPONSABLES POUR DÉCOUVRIR LES CALANQUES

Jour 1 : La route des Crêtes et La Ciotat

Nous avons commencé notre week-end en van dans les calanques de Cassis par la Valentine. Cette zone commerciale, à Marseille, nous a permis de faire nos courses et de se rejoindre avant de débuter notre séjour. Puis nous avons pris la direction Cassis. Premier arrêt : le camping les Cigales, afin de nous assurer une place pour la nuit. J’avais repéré ce petit camping sans prétention lors de l’organisation du voyage et nous n’avons pas été déçues, mais je vous en parle un peu plus tard dans l’article. 

Une fois l’étape camping passée, nous avons pris la route des Crêtes, la fameuse. C’est l’incontournable des calanques de Cassis et de Marseille. Surtout, si comme moi, vous adorez admirer les paysages depuis le ciel. 

Premier arrêt Cap Canaille et son belvédère de quoi apprécier le paysage sur la mer et la ville de Cassis. On en a profité pour commencer à rattraper nos 2 ans sans se voir.  Deuxième arrêt au prochain belvédère. Ici, nous avons décidé de marcher un petit peu le long de la falaise. Cette balade au milieu des pins et de la garrigue nous a permis d’admirer la mer d’encore plus haut. 

Puis nous avons continué notre route. Je ne suis pas une très grande fan de la Ciotat, je trouve que c’est une ville très superficielle qui n’a pas grand intérêt (c’es très personnel). Alors, on a décidé de simplement s’arrêter au bord de l’eau sur une plage pour passer un moment à discuter. Je me suis garée très facilement le long de la route, juste en face d’un carrousel et de la plage. 

Vers 20h, nous avons pris le chemin du retour pour retrouver notre petit camping, prendre une bonne douche et préparer le repas avant la tombée de la nuit. Eh oui, c’est ça aussi de vivre en van, on suit le rythme du soleil, on le respecte et on rentre tôt. La nuit a été chaude mais bonne, on a pu laisser le van ouvert et ça c‘est un sacré confort quand on dort dans le sud de la France !

Jour 2 : La Calanque de Sugiton

Le réveil se fait en douceur. Vous commencez à me connaître, le matin c‘est tranquille, on prend son temps, on se détend et on commence la journée en douceur. Un bon petit déjeuner accompagné du chant des cigales. De la bonne humeur, on range un peu le van, on plie le lit (quelle galère) et nous voilà parti. 

Nous voilà parti en direction de la calanque de Sugiton. Une petite merveille ! Pour vous rendre à la Calanque de Sugiton, il faudra conduire jusqu’à Luminy, l’université Aix-Marseille, dans le 9eme arrondissement. Deux choix sont possibles une fois sur place : le parking des Calanques, grand parking en terre, sans ombre (très très peu) ou le parking des bus, où vous aurez un peu plus d’ombre mais énormément de voiture. 

De notre côté nous avons choisi le parking des calanques puis nous avons suivi le chemin au bout du parking. Je vous le dis tout de suite, ce n’est pas le chemin le plus court pour vous rendre dans les calanques de Sugiton. Cependant, vous aurez la chance de vous retrouver presque seul au monde.  En passant par là, comptez une bonne heure pour accéder à la Calanque. Vous finirez par rejoindre le chemin principal, celui qui est le plus emprunté par les Marseillais et les touristes. Vous ferez forcément une halte au belvédère de Sugiton pour admirer la calanque depuis le ciel. Vous savez, comme on adore le faire ! 

Enfin, vous arriverez dans la calanque, vous admirez cette eau si claire et limpide que vous n’aurez qu’une envie sauter dedans… Mais… Méfiez-vous, l’eau est très froide dans les calanques : autour de 15°C même en été. Alors, vous tremperez vos petits orteils, puis vos mollets, vos cuisses et… ouaaaah c‘est super froid ! Mais on a tellement envie d’y aller, alors on y va. Ambre m’a aidé un peu je dois l’avouer, elle ne m’a pas laissé le choix et m’a arrosé ! J’ai horreur de ça, mais sans elle, je pense que je ne serais pas rentrée. 

Finalement, une fois, dedans on ne veut plus en sortir, on est bien là, à nager, aller voir les bateaux au loin qui sont amarrés, puis la calanque de Morgiou qui se trouve juste de l’autre côté. Oui oui, en quelques brasses, vous vous retrouverez dans la calanque de Morgiou. Une deuxième merveille et des eaux tout aussi claires et d’un bleu turquoise à faire pâlir les eaux des Baléares. 

L’après-midi passe, à l’ombre des pins, à la fraîcheur de l’eau et aux rires de tous ces gens qui viennent apprécier les merveilles des calanques de Cassis. Comme souvent, quand je prévois une journée au bord de l’eau, je suis partie avec mon roman du moment et je vous le recommande chaudement. Il s’agit du livre de Valérie Perrin Changer l’eau des fleurs. Un magnifique bouquin qui se prête particulièrement à un séjour dans les calanques, car il est question de la calanque de Sormiou et de ses célèbres cabanons. Mais je ne vous en dis pas plus. Je vous laisse le découvrir par vous-même. 

Maintenant, il faut penser à remonter et croyez-moi, ce n’est pas la partie la plus sympa de la journée. Non, je ne veux surtout pas vous décourager, il faut savoir que je déteste transpirer… Oui je sais, c’est bizarre… Mais on ne se refait pas. À part la sueur et le manque d’air, car le chemin pour accéder à la calanque est très encaissé, franchement ça se fait assez facilement et rapidement. Nous avons mis un peu moins d’une heure pour arriver jusqu’à la voiture. Au retour, nous avons pris le chemin le plus populaire. Nous sommes arrivés au parking des bus dont je vous ai parlé au début, puis nous avons traversé l’université, faites bien attention aux panneaux ce n’est pas évident, pour retrouver notre van adoré. 

Une fois remise de nos émotions, nous sommes rentrés tranquillement au camping, pour profiter de la soirée et se reposer.

Psss : depuis 2022, l’accès à la calanque de Sugiton est règlementé. L’érosion dû à la sur-fréquentation à encourager le parc à limiter l’accès à la calanque en juillet et en août. Il vous faudra réserver votre place gratuitement pour espérer la découvrir. Toutes les explications sont apportées sur la plateforme de réservation du parc national.

Calanques de Sugiton, point de vue, marseille, calanques, week-end, détente, voyage à marseille, partir à marseille, découvrir marseille, découvrir les calanques de marseille, prévoir son week-end à marseille,

Jour 3 : Les calanques d’En Vau ou le parc du Mugel

Ce qui était prévu initialement, c’est de se rendre à la calanque d’En Vau. Je vais vous donner tous les détails pour que vous puissiez tout de même vous y rendre après la lecture de cet article. Parce que oui, pour passer un vrai et bon week-end dans les calanques de Cassis il faut au moins voir 2 calanques ! Alors allons-y, je vous emmène. 

Vous pourrez vous garer à La Gardiole, La Gineste, barrière en face du camp militaire de Carpiagne. Puis vous partirez pour une randonnée de 6km, comptez 1h50 à l’aller et 2h au retour. Le chemin est assez fréquenté (surtout en été quand le massif est ouvert) et la randonnée est facile ! Une fois à la Calanque d’En Vau, vous pourrez profiter de ses eaux claires et turquoises pour vous baigner et surtout faire du snorkeling. C’est un super spot pour pratiquer cette activité et c’est en partie pour ça que je souhaitais m’y rendre ! Profitez pour moi s’il vous plaît. 

Maintenant, voyons ce que nous avons fait de notre côté. 7h du matin, réveillées par la pluie, nous voilà dehors en train de ranger la vaisselle, les chaises et la table (oui on avait tout laissé dehors). Perso, je suis retournée me coucher, je n’étais pas prête à commencer la journée. 

Réveil officiel : 9h, petit déjeuner, rangement du van… Et décollage à 10h30. Une fois que nous avions payé le camping nous avons cherché quoi faire avec ce temps. Et là 💡 vendredi nous devions faire le parc de Mugel mais nous n’avions pas eu le temps, alors nous voilà parti pour faire le parc. 

On a bien fait, ça vaut vraiment le détour, c’est super apaisant comme lieu. Nous sommes montées jusqu’au belvédère. Attention, ça grimpe ! Puis nous sommes allées nous trouver un petit coin tranquille au bord d’une falaise avec vue sur les calanques. La pluie a fini par nous rattraper et pas qu’un peu… Nous avons donc fini la journée sur un spot de la route des Crêtes, avec la Ciotat comme toile de fond. 

Le soir, j’ai déposé Ambre à Marseille et j’ai fini le week-end en famille. J’ai retrouvé mon oncle et ma tante chez eux. Le soleil est revenu entre temps alors nous avons pu profiter de la piscine.

Parc du Mugel la Ciotat, Visiter la ciotat, quoi faire à la Ciotat

Infos pratiques pour un week-end en van dans les calanques de Cassis

A quelle période se rendre dans les calanques de Cassis ?

Il est préférable de prévoir son week-end dans les Calanques de Cassis hors saison. Soit au mois de mai/juin ou de septembre/octobre. Je vous explique. Pour commencer, en été (juillet/août) les calanques de Cassis sont très fréquentées. Vous ne serez jamais tranquille… Vraiment ! En plus il fait très chaud alors la randonnée et l’accès aux calanques peut être difficile. Enfin, le massif des calanques peut être fermé à cause des risques élevés d’incendie. 

D’ailleurs, pour connaître les informations en temps réel, je vous conseille de télécharger l’application Mes Calanques. Elle est disponible sur Apple et Android et vous donnera accès à plein d’informations comme l’ouverture ou non du massif, mais aussi des idées d’activités, de randonnées… Bref, un super outil pour réussir son week-end dans les calanques de Cassis.

À ne surtout pas oublier pour un week-end dans les Calanques de Cassis

Pour passer un bon week-end dans les calanques de Cassis, il y a quelques indispensables à ne surtout pas oublier ! 

Pour la randonnée : 

 Des bonnes chaussures de marche
 Un chapeau ou tout autre couvre chef pour vous protéger de la chaleur
 Des gourdes, avec BEAUCOUP d’eau !
 De la crème solaire, faites attention qu’elle ne soit pas nocive pour l’environnement ! Personnellement j’ai opté pour Cozie, la crème solaire zéro déchet.

COMMENT BIEN CHOISIR SA CRÈME SOLAIRE ?

Pour des baignades agréables : 

 Des chaussures d’eau
 Un masque et un tuba
 Une serviette de plage

Où dormir en van dans les Calanques de Cassis ?

Dormir dans les Calanques de Cassis en Van n’est vraiment pas chose facile. D’ailleurs, c‘est même interdit, surtout en été puisque les risques incendies sont très importants et que le massif est un espace protégé.Alors, mon conseil, c’est de respecter ce lieu naturel exceptionnel et de réserver en camping.

Nous avons passé le week-end au camping les cigales, que je vous recommande. Il est très propre, les emplacements sont spacieux et délimités. Les sanitaires sont certes plus très jeunes mais très propres. Et le tarif est raisonnable, comptez 11.08€ par personne plus 6€ d’emplacement par jour et la taxe de séjour à 0.22€ (tarif 2022).

camping les cigales, où dormir dans les calanques de marseille, dormir à Cassis, camping cassis, calanques de marseille, week-end

Avec ce guide complet, vous pourrez savourer votre week-end en van dans les calanques de Cassis pendant au moins 3 jours. De notre côté le séjour a été ressourçant et on espère que la prochaine fois le soleil sera avec nous ! Et oui, à Marseille aussi il peut pleuvoir parfois. Bonne route les Explo’Acteurs.

Fanny 🍃

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *